Raisin

Video 5'00'' 2017 France

Je suis célibataire, mais dans le cœur des mes parents, je suis déjà marié, avant aller à la France, mon copain et moi ont fait la cérémonie de mariage en Chine, mais sur la loi, mon copain et moi sont encore célibataire. Notre mariage est seulement pour nos parents. Le concept du mariage traditionnel chinois ce que signifient que les deux personnes ne peut pas séparer, nos parents nous inquiéter que nous allions séparés, donc ils voudraient faire une cérémonie de mariage pour nous. Mon copain et moi n’avons pas bien préparé pour le mariage, donc c'est un mariage hâtif. Particulièrement, je n'en veux pas a ce moment la. La raison de faire ce mariage c’est nous devons obéir à nos parents. Mon mariage est très simple et très rude. Ma robe de mariée est une robe chinois rouge, je l’ai acheté sur le marché de mariage, seulement dans les deux heures pour la ramasser, elle est poissarde, la couture est maladroit, le motif est vulgaire, en raison de la situation d'urgence, je n'ai pas d'autre choix, ce qui est la seule robe de mariée que je pourrais porter, mais je ne l’aime pas vraiment. Je suis très triste et déçu. Je suis avide de obtenir l'amour fidèle et pur, et de mariage indestructible, je déteste le mariage forcé, je déteste la société ceux qui donnent la définition traditionnelle du mariage ceux en dehors, je ne peux plus supporter une telle chose placer sur moi, je veux résister à telles normes sociales, je voulais dit:“ non” au mariage forcé traditionnelles.

 

En Chine, de plus en plus des femmes en farcent au problème des mariages forcés, les raisons sont diverses, par exemple: assujettissant des parents, des raisons d’âgé des femmes, le mariage politique, etc. Ces causes sociales provoquent un état de femmes vulnérables dans l'environnement de la société contemporaine. Ce travail vient de mon expérience personnelle. Et les gestes de manger du raisin dans la vidéo ce que est la métaphore sur le mariage. La vidéo veut montrer que les femmes n'ont pas le choix sur le mariage forcé, et j’en suis refuse.